Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Notre-Dame de Reims

En mai débutent les festivités du 800ème anniversaire de la construction de la cathédrale Notre-dame de Reims. Saluons ce monument du patrimoine mondial, consacré à la Vierge, élevé par et pour les hommes à la gloire de Dieu.

Dans le livre « La grâce d’une cathédrale », Mgr T. JORDAN s’exprime ainsi sur le rôle et le sens de la cathédrale de Reims :
« La charge de l’évêque est signifiée par un lieu précis, la cathédrale du diocèse, son « épouse » pour reprendre une expression antique et vénérable. C’est là que l’évêque rassemble le peuple chrétien et ceux qui acceptent d’y entrer, c’est là qu’il célèbre l’eucharistie aux grandes fêtes et qu’il donne les autres sacrements de l’initiation aux catéchumènes. C’est là qu’il enseigne la Bonne Nouvelle de l’Evangile et qu’il forme les cœurs et les esprits, c’est là qu’il invite les prêtres à concélébrer avec lui pour manifester l’unité du presbyterium, c’est là qu’il ordonne les ministres dans les ordres sacrés, c’est de là qu’il les envoie au service du monde. Eglise mère du diocèse, elle est aussi un lieu privilégié pour s’adresser aux représentants de la société civile lors des grands anniversaires locaux ou nationaux. La cathédrale, c’est d’abord l’église de l’Evêque. Elle est comme telle le signe de la présence de Dieu dans la vie des hommes ».
« A Reims, la cathédrale atteste une grande histoire. Plus encore ses pierres parlent de Celui pour qui elles ont été assemblées. La beauté de la construction introduit à la beauté de Dieu ».
« La dédicace au Dieu Très-Haut précise que l’édifice est placé sous l’invocation de la bienheureuse Vierge Marie, Mère de Dieu… Marie nous a été donnée pour apprendre à regarder son Fils. Tel est son message muet. Il est plus éloquent que s’il était formulé en paroles. Le Christ prend avec lui celui qui pénètre dans la cathédrale. Il l’entraîne sur la longue route qui mène à Jérusalem, le lieu de l’immolation et du don de soi. La longueur de la nef prédispose à cette acception. Marche de l’homme vers la révélation de ce qu’il est vraiment, marche du croyant vers la rencontre avec le Père. Et cela grâce à Marie qui se tient à la porte et encourage la démarche » .

Monseigneur Thierry Jordan, archevêque de Reims
"Signes de la présence de Dieux dans la vie des hommes"


 Une histoire marquée par la Grande Guerre

cathédrale site.jpgConsacrée à la Vierge Marie, la cathédrale Notre Dame de Reims est une des réalisations majeures de l’art gothique en France.

L’édification de la cathédrale gothique à l’emplacement d’une cathédrale incendiée en 1210 débute le 6 mai 1211.

L’archevêque de Reims doit faire construire un édifice digne de sa fonction exceptionnelle : le sacre du roi de France.

Le nouveau bâtiment remplace progressivement l’ancien démoli par tranches. Les travaux avancent irrégulièrement au cours du XIIIe puis du XIVe siècle. Les tours sont édifiées aux XIVe et XVe siècles. La terminaison est en vue pour la fin du XVe siècle. Malheureusement, par la négligence des plombiers travaillant à la toiture, en 1481, un incendie ravage toute la charpente et une partie des parties hautes en pierre. Finalement, après reconstruction des parties incendiées, l’édification de différentes flèches projetées est abandonnée en 1516. La cathédrale a alors un aspect général proche de celui que nous connaissons.

Au XVIIIe siècle, des travaux maintenant jugés regrettables sont entrepris par les chanoines : notamment, les vitraux des fenêtres basses sont remplacés par des verres à vitre afin d’améliorer la luminosité intérieure et faire des économies de chandelles. Le jubé est détruit ainsi que des autels gothiques et la clôture du chœur. Peu de détériorations sont à imputer aux révolutionnaires.

Mais au cours de la Première Guerre mondiale, la cathédrale subit d’importantes destructions. En septembre 1914, alors que les batteries allemandes tirent sur Reims, un grand échafaudage en bois dressé en façade prend feu et détruit la grande rosace. L’incendie se communique à de la paille stockée dans la nef et à la charpente. Le plomb de la toiture fond et s’évacue par les gargouilles. La statuaire subit des dégâts importants. En avril 1917, l’artillerie allemande donne le coup de grâce à l’édifice, des obus de gros calibres démolissant les voûtes.

Après la guerre, alors qu’il est question de laisser la cathédrale en ruine comme témoignage de la « barbarie de l’envahisseur », l’architecte en chef Henri Deneux et l’archevêque, le cardinal Luçon, optent pour la réparation de l’édifice. En octobre 1937, après que les réparations les plus urgentes aient été terminées, le cardinal Suhard, archevêque, consacre à nouveau la cathédrale dont la charpente de toiture a été reconstruite enciment assemblés avec tenons en bois, afin d’éviter à l’avenir les incendies.

En ce début du XXIe siècle, la restauration se poursuit car la pollution, aidée par l’humidité et le gel, attaque inexorablement la pierre de la statuaire et de l’édifice. Il faut rappeler le soutien financier apporté depuis près d'un siècloe par de nomb reux mécènes français et étrangers, notamment, dès 1919 par l'américain John Rockefeller jr., mais aussi ensuite par la Sté des Amis des la cathédrale, des maisons de champagne, les viticulteurs, l'Institut Rockefeller, le mexique, un état de Chine... et les collectivités locales.

Ouvrage de référence :
Notre-Dame de Reims – Sanctuaire de la monarchie sacrée
par Patrick Demouy - CNRS Editions – Paris, 1995.
 

 Les festivités religieuses
du 8ème centenaire de la cathédrale

Parmi la cinquantaine de manifestations qui vont marquer les cinq mois et demi de cette commémoration nationale, voici les temps forts que l’Eglise de Reims a préparés à l’intention de tous les chrétiens qui se déplaceront pour l’occasion, et en particulier pour ses fidèles.

La cérémonie d’ouverture du vendredi 6 mai à 18 heures ne sera pas un office religieux bien que Monseigneur Jordan préside un temps de prière avant le Te Deum de Marc-Antoine Charpentier interprété par la Maîtrise de la Cathédrale.

La nuit des cathédrales du samedi 14 mai de 20 heures à minuit proposera de nombreuses animations dont un concert sur l’orgue rénové.

Le dimanche 15 mai, à 16 heures, sera célébrée la messe anniversaire de la construction de la cathédrale en présence du Nonce Apostolique, Monseigneur Luigi Ventura.

Le samedi 21 mai, concert de pop louange français par le groupe Glorious.

Le dimanche 5 juin, messe de Jeanne d’Arc

Le vendredi 17 juin, l’ouverture des Flâneries musicales se déroulera dans la cathédrale à 19 heures avec le Concert Spirituel.

Le samedi 25 juin, à 11 heures, inauguration des nouveaux vitraux d’Emi KNOEBEL, suivi le dimanche 26 à 11 heures d'un office avec la participation de la Maîtrise de la Cathédrale.

Le mardi 18 octobre, à 20h30, soirée mariale pour l’anniversaire de la dédicace de la cathédrale.

Le dimanche 23 octobre, à 16 heures, messe anniversaire de la seconde dédicace de la cathédrale par le cardinal Suhard le 18 octobre 1938, en clôture des festivités.